real-estate-tag-line
real-estate-company-logo
real-estate-company-logo
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK

Jean Marc Henry

Je suis Jean Marc Henry, expert spécialisé sur le marché Africain.
Je travaille pour la paix et le développement économique grâce aux ressources et aux potentiels des pays.
Je suis membre de Sport is Peace, chargé de mission Institutions & Diplomatie.

Le Nigeria en quelques mots

Le Nigeria un pays bluffant de par son potentiel économique et humain. Un africain sur six vit au Nigeria, et le pays s’étend sur une surface équivalente à 2 fois la France ! C’est un fascinant assemblage de peuples, de cultures et de religions.
Ce pays ne jouit pas d’une image médiatique très attirante à l’international, particulièrement en occident. Néanmoins, sachez que le Nigéria est la première puissance économique africaine devant l’Afrique du Sud. De nouveaux secteurs comme les télécommunications, les transports aériens et l’industrie cinématographique sont littéralement en explosion.
Le Nigeria est également le 6ème pays producteur de pétrole au monde… Le potentiel est gigantesque. La population actuelle est estimée à 177 millions d’habitants et atteindra selon les estimations les 400 millions d’habitants en 2050 se positionnant ainsi comme le troisième pays le plus peuplé au monde après l’Inde et la Chine !!

Le réseau

Le réseau web de Jean Marc Henry, par pays et thématique

 

Le Nigeria

La vision de Jean Marc Henry

Le Nigéria en pleine métamorphose

Je me souviens d’un pays que j’ai visité quelques mois plus tôt. Aujourd’hui, j’ai tout bonnement l’impression de ne plus être au même endroit. Le Nigéria devient un autre pays, un pays qui met en marche une grande évolution dans ses décisions sur tous les plans : structures, développement économique et politique. Un pays qui se construit désormais avec une vraie politique de mise en marche, quitte à bousculer les institutions officielles…

Autrefois le feu

Autrefois le feu Sur la pierre-autel libérait la peau des tambours de leurs rides sèches et brisait la danse l’osier des reins la soûlerie aujourd’hui la race regarde la mer retourne la pierre sans le savoir et le sable boit le reste du feu se brisent les dernières amarres l’île est investie un sort anonyme guette sûr les derniers danseurs un arbre de plus rouge flamboyant rouge couleur du nouvel an attend le cyclone comme j’attends la mort après la houle cardinale cette plaine bougeuse gardienne du sang entre les saisons apocryphes un arbre de moins fatigué de vent de février le meurtrier de mars le complice un temps de furie le seul qui ne soit pas solaire car on dit soleil sans savoir son poids de tendresse au pays des naissances il veille sur les taudis sur le château de pierre sur les toits cannelés son familier voyage est un signe de chance une bête nourricière dont on ne sait pourquoi elle rampe dans le pain traverse l’épiderme comme un cri non coupable seul soleil du soleil couleur de la cannelle de l’écorce couleur douleur de la racine de nocturne douleur poivre et poussière de pierre couleur de n’importe...

read more

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK