real-estate-tag-line

Autrefois le feu

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK

Autrefois le feu

Sur la pierre-autel libérait la peau des tambours
de leurs rides sèches
et brisait la danse l’osier des reins la soûlerie
aujourd’hui la race
regarde la mer retourne la pierre sans le savoir
et le sable boit
le reste du feu se brisent les dernières amarres
l’île est investie
un sort anonyme guette sûr les derniers danseurs
un arbre de plus
rouge flamboyant rouge couleur du nouvel an
attend le cyclone
comme j’attends la mort après la houle cardinale
cette plaine bougeuse
gardienne du sang entre les saisons apocryphes
un arbre de moins
fatigué de vent de février le meurtrier
de mars le complice
un temps de furie le seul qui ne soit pas solaire
car on dit soleil sans savoir son poids de tendresse

au pays des naissances il veille sur les taudis
sur le château de pierre sur les toits cannelés
son familier voyage est un signe de chance
une bête nourricière dont on ne sait pourquoi
elle rampe dans le pain traverse l’épiderme
comme un cri non coupable seul soleil du soleil
couleur de la cannelle de l’écorce couleur
douleur de la racine de nocturne douleur
poivre et poussière de pierre couleur de n’importe où
douleur de la dispute trop de sangs s’interpellent
la peau la peau la peau les tropiques se réveillent
aveugle dans la ville témoin aux jeux de braise
le soleil innocent exige la part du cœur
rendez-moi ma couronne ma raison première
mon royaume métis commence au point du jour
et ses orfèvreries hantent les fonds de chair
je prophétise le sang mêlé comme une langue de feu

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on VK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Amis d'ici et d'ailleurs entretenons nous aujourd'hui sur une des gangrène qui mine la société:

l'ingratitude !

Qui n'a jamais été victime d'ingratitude ?

Ce phénomène est malencontreusement devenu une norme a tous les niveaux de la société.

Le président qui fait preuve d'ingratitude envers son peuple à qui il a fait des tonnes de promesses en temps d'élections pour avoir sa caution a travers lui tous les autres élus.

Dans nos familles, notre cercle d'amis. Dans notre lieu de travail. Tu fais des sacrifices pour des gens qui ne reconnaissent jamais.

Aujourd'hui beaucoup de personne refusent de faire du bien autour d'eux à cause de l ingratitude dont ils ont été victime dans le passé.

Ne payez pas d'ingratitude le bien que l'on vous fait.
Il faut savoir être reconnaissant même si quelqu'un te donne un verre d'eau il faut savoir reconnaître car cela encourage à toujours mieux faire.

A vous chers amis ne fermez pas les portes de votre coeur et vos mains à cause de l'ingratitude de certaines personnes. Le monde a besoin que nous nous aidions les uns les autres pour bâtir une société pleine d'amour.

l'ingratitude est la plus grande des trahisons.
...

View on Facebook

La vie humaine

Il est triste de constater que la société dans laquelle nous vivons classe les hommes en fonction de leur rang social, appartenance religieuse, ethnique où politique, l'apparence physique...

Nous avons été créés de la même manière, les circonstances de la vie ont fait de chacun ce qu'il est mais cela ne veut pas dire qu'un être humain est supérieur à un autre.
Il n'y a pas de super homme ou de sous-homme
La vie humaine a la même valeur.

J'ai une forte pensée aujourd'hui pour les handicapés à qui la vie ne fait pas de cadeau dans ce monde si cruel. La société les marginalise, ils sont vu comme des sous hommes et au delà de tout celà les autorités n'ont aucune politique d'insertion des handicapés.

Il y a des handicapés qui ont de très grands diplôme mais personnes ne veut les embaucher dans son entreprise oubliant que c'est parfois avec le cerveau qu'on travail et non les membres.

Il est triste de voir comment d'autres être humains traitent leurs semblables juste parce que la personne a un handicap. Personne ne connaît l'avenir, tu peux être valide aujourd'hui et un malheureux accident viendra basculer ta vie, nous sommes tous autant que nous sommes de potentiels handicapés.

Que les politiques pensent à leur insertion dans la fonction publique, dans le privé que les chefs d'entreprises ne les voient pas comme des boulets qui leurs feront perdre des chiffres d'affaires mais plutôt comme tout autre être humain. selon l'handicap il y a des postes qu'ils peuvent bien gérer.

Arrêtons d'écraser les plus faibles soutenons nous les uns les autres, aidons les handicapés autours de nous car c'est ensemble que nous ferrons un monde meilleur.
...

View on Facebook