real-estate-tag-line

Qui sommes-nous pour juger

La médisance et la calomnie font parti des plus graves péchés dans nos religions.

Dans l’excès de parole on peu tomber dans le mépris et dans la colère, oublier le pardon et la miséricorde et c’est ainsi que Dieu nous pardonne pas et qu’il ne fait pas acte de miséricorde envers nous.

De la même manière que l’on peut tomber facilement dans cela il est du devoir du croyant d’aller à la recherche du vaccin qui peut soit l’empêcher de tomber dans cette maladie soit de l’en soigner.

Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue.

Vivre ou survivre, une vie longue et heureuse, ou une vie difficile… Dans tous les cas, la vie n’est pas un long fleuve tranquille !

La calomnie est une « critique injustifiée et mensongère, inventée avec le dessein de nuire à la réputation ou à l’honneur ». En ce sens c’est une notion proche de l’injure et de la diffamation.

Tout ce que tu peux faire dans la vie, c’est être toi-même. Certains t’aimerons pour qui tu es. La plupart t’aimeront pour les services que tu peux leur rendre, d’autres ne t’aimeront pas.

Le commérage, la calomnie, la médisance et le bavardage sont les oeuvres de Satan.
Il sait que s’il peut réussir à nous diviser et nous faire combattre les uns contre les autres, nous serons alors trop préoccupés pour nous unir et lutter contre lui !
Nous devons nous arrêter et penser avant de parler, et nous devons décider dans notre coeur de ne jamais recevoir ou répéter des commérages. Nous pouvons y arriver par la grâce de Dieu et par notre détermination à faire les bons choix.

Le croyant est quelqu’un qui doit être digne de parole, il doit inspirer la confiance et le respect dans la parole c’est dans ce sens la que le prophète a dit « la parole entre vous c’est un dépôt ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: No posts available for this Facebook ID
Please refer to our Error Message Reference.